24.05.19

LA FABRIQUE A CHANSON

« Je supplie la lame qu’elle soit bien tranchante cette fois… ».
Après s’être brûlé sur les planches de très nombreuses scènes, le cofondateur du groupe « Les Hurlements d’Léo » nous revient toujours avec le poing fermé, mais cette fois-ci sur un médiator.
Après X années de concerts en France, en Europe et dans le monde presque entier, il est donc de retour avec un nouveau projet baptisé Wallace.
Dans une volonté artistique qui l’a conduit à repenser sa pratique, ce changement est venu d’une volonté de s’émanciper du collectif pour aller vers un engagement plus personnel au travers des textes et des choix esthétiques. Wallace est le fruit de l’association artistique avec les musiciens et arrangeurs Bertille Fraisse et Nicolas Grosso. Et le mariage est réussi. Un grain de voix qui ferait
passer le papier de verre et la toile émeri pour du velours ou de la soie, tout en laissant une place à chacun, chacune de ces textures.

Un univers sensible, tourmenté et poétique où la chanson française oscille entre rage et tendresse.
Ce premier album de Wallace, commence comme finit L’étranger de Camus…Camus l’homme de la révolte et de l’absurde. Un album de chanson française puisqu’on y parle la langue de Rabelais, « Mon cul » ou celle de Prévert « C’était toi » et bien d’autres. De Villon à Brassens… Venant d’horizons différents, le classique pour Bertille, le swing et le rock pour Nicolas et la chanson française
alternative pour Erwan, les trois musiciens parviennent à combiner leurs influences musicales pour créer leur propre univers et distiller des morceaux swing-rock sur des textes poétiques oscillant entre révolte, désespoir, rage ou tendresse.
De la chanson française avec une couleur sonore inimitable, quelques grammes de rage, de tendresse, du violon, des guitares manouches ou énervées, des synthétiseurs, Wallace a de la gueule et du chien. Vous prendrez du coup, ce premier opus en plein museau… Wallace ne rêve que d’une seule chose, vous embarquer avec eux.

Concert co-accueilli avec la mairie de Langogne, Les Fadarelles dans le cadre de Festiv’ Allier la saison ! et du dispositif La Fabrique à Chansons (SACEM).

http://www.dailyzic.com/style/rock/wallace-10276

10.05.19

BRAQUAGE SONORE

Changer les conditions d’écoute rend parfois plus attentif…
Jérôme Hoffmann et Mathias Beyler invitent Annabelle Playe pour un concert spécial où la matière sonore se capture, se découpe et se peaufine en direct. Ils placent le public
au coeur d’un dispositif immersif qui donne à voir la transformation des sons en direct pour créer une musique enveloppante. Une proposition à la fois visuelle, qui suscite la
curiosité, et musicale qui invite à la contemplation. Les artistes composent et spatialisent en direct, à vue du public, des sons qu’ils font circuler, plantant ainsi le décor du « road
music » qui va se dérouler.
Une proposition intrigante au format épuré qui bouscule les perceptions des auditeurs. Ici la désorientation est autant sonore que spatiale.

Donner à voir les sons et voyager avec.
Ces constructeurs révèlent sur la table et aux oreilles des auditeurs, par leurs manipulations, les propriétés sonores invisibles de matières et d’objets, (brindilles, papier bulles,
eau, bouteille en verre…) ou d’éléments récoltés in situ. Le son est provoqué quelque part mais se produit ailleurs. Certaines sonorités fluctuent alors que d’autres mélodies sont
constantes et envahissent le lieu. Ici, l’auditeur est immobile et les sons mobiles tournent autour de lui, se faufilent et investissent l’espace.
Le visible est alors ce qui maintient le sujet dans la pièce. Par la vue nous serions aussi capables d’entendre des sons… Penser le visible à partir de l’audible ou penser l’audible à
partir du visible…C’est en tous cas la projection de l’auditeur qui fait résonner les lieux d’une manière certaine.

Spectacle co-accueilli avec l’association Epi de mains et l’EPCI des Cévennes au Mont-Lozère.

https://jeromehoffmann.com/braquage-sonore/le-live-en-5-1/

20.04.19

WINSTON MCANUFF & FIXI

Une belle occasion de faire plusieurs fois le tour du monde !
Après une nomination aux Victoires de la Musique et près de 200 concerts dans le monde, le duo infernal franco-jamaïcain revient en grande forme avec un nouvel album et un nouveau spectacle.
Fixi rejoint l’infatigable Winston pour une virée endiablée sur un camion au coeur des Caraïbes. Basse funky, rythmique cubaines et percus en transe, leur musique se pose sur la voie habitée et
puissante du grand Winston et la mélodie redoutable de l’accordéon de Fixi, connu aussi pour ses performances dans Java. Accompagné d’un beatmaker pour la rythmique, les deux amis nous invitent dans un voyage sans frontière, sur une route tracée des collines de la Jamaïque aux trottoirs parisiens.

Une vague sauvage de bonnes vibrations et de smile.
Piano à la rythmique cubaine, basse électronique funk, percussions en transe et synthés électrisants, leur recette brasse large et ne ressemble qu’à eux !
A 55 ans, Winston a participé aux heures glorieuses de l’histoire du reggae roots jamaïcain. Puis il rencontre l’accordéoniste Fixi, bientôt 40 ans, qui a nourri sa musique de ces multiples expériences
en absorbant les traditions musicales croisées au cours de ses nombreux voyages (Brésil, Jamaïque, Réunion) pour les refondre et les faire siennes avec son accordéon. Un langage qu’il partage avec
Winston, élevé par un papa pasteur qui jouait… de l’accordéon. Un road-trip musical qui a pris racine en 2007 avec «Paris Rockin» pour ne jamais s’arrêter, un savant mélange d’une musique teintée d’afrobeat, de Maloya réunionnais ou encore de blues et de musette de Paname avec le reggae qui est omniprésent. La suite, sur scène !

http://wspectacle.com/artiste/winston-mcanuff-fixi

Spectacle co-accueilli avec Détours du Monde et la Commune de Chanac.

19.04.19

LA DAME BLANCHE & DJ SKYWALKER

LA DAME BLANCHE /CUBA
Un personnage musical riche et surprenant, avec des prestations scéniques endiablées.  Jeune artiste, fille de Jesus «Aguaje» Ramos, directeur artistique de l’Orquesta Buena Vista Social Club, Yaite Ramos fait briller son étincelant timbre de voix sur les rythmes qui dynamitent l’Amérique latine d’aujourd’hui, allant du hip-hop à la nueva cumbia en passant par le reggae et le dancehall. Cette Dame Blanche cubaine, repérée au choeur et à la flûte traversière aux côtés de Sergent Garcia et El Hijo de la Cumbia, irradie les musiques urbaines de son flow inflammable et d’un groove aux effluves afro-cubains. Dans de nombreuses cultures, on connaît cette histoire de dame blanche mystérieuse qui hante les rues… La chanteuse fait ici un clin d’oeil à ses ancêtres, mais aussi à sa religion, la santeria. C’est la religion afro-cubaine, dans laquelle on allume un cigare à chaque cérémonie, comme l’artiste en rentrant sur scène.

https://ladameblancheweb.wordpress.com/

DJ SKYWALKER / PALESTINE
La toute première DJ palestinienne, Sama Abdulhadi. C’est à l’ombre du mur de séparation à Ramallah qu’elle a fait ses armes. « Il y a dix ans, la techno n’existait pas encore en Palestine », se souvient Sama. On la surnomme Skywalker, une contraction de son prénom, « ciel » en arabe, et de Johnnie Walker, pour son amour du whisky. Rien à voir avec Star Wars. Elle fume, elle boit, elle a joué au football. Sama se fiche des conventions. « Ma grand-mère a été la première à enlever son hijab pour se battre contre l’armée israélienne à Naplouse dans les années 70 », raconte fièrement la Palestinienne. « Mes parents, des musulmans, m’ont toujours encouragée. Les femmes n’ont pas toutes la même chance », reconnaît la DJ de 26 ans. Skywalker s’engage elle aussi dans la cause palestinienne. En 2014, la diplômée en ingénierie du son a composé une chanson, The Beating Wound, à partir des bruits de la guerre à Gaza. « A l’étranger, les gens nous croient tous morts, le conflit est oublié. Je dois porter la voix de mon peuple !» s’exclame Sama, Palestinienne avant d’être femme. Après la Jordanie, le Liban, l’Angleterre, l’Egypte et la France, elle espère se poser quelques mois à Ramallah pour transmettre sa passion aux plus jeunes. Car Skywalker est une pionnière. Mais les rares DJ palestiniennes, comme elle, n’oseraient jamais fanfaronner sur leur succès, encore trop fragile. Son son : une techno percutante, à la fois sèche et musicale.

http://www.samaahadi.com/-skywalker/

Spectacles co-accueillis avec Détours du monde et la commune de Chanac.

 

 

18.04.19

4 LANDS

Paysages tressés, ou la musique des terres intérieures.
Passionnées par les échanges artistiques, les membres du Trio Zéphyr n’ont jamais quitté l’idée d’une création plus approfondie associant la percussion à leur musique. Elles rencontrent
en 2015, par le biais d’une collaboration artistique, le batteur percussionniste Germain Lebot avec qui les affinités musicales se sont révélées évidentes. Originaire de la
Réunion, Germain Lebot est compositeur et multi-instrumentiste (batterie, percussions, kora et chant) et fait partie de cette jeune génération de musiciens, acteurs de la musique
réunionnaise actuelle qui portent le terreau fertile de la langue créole et du maloya. Après dix ans d’éloignement de son île et de nombreux allers-retours, l’envie de partager
sa “créolité” est alors apparue comme une nécessité.

Dans l’univers des musiques du monde, du jazz, de la musique de l’Est et des pays d’Orient.
Le mariage du trio à cordes issu de la culture classique occidentale et des percussions traditionnelles crée un contraste culturel riche de complémentarité. Au coeur des cordes, les
voix s’immiscent, jouant des syllabes, des harmonies, des timbres et des polyrythmies, dans un langage tantôt imaginaire, tantôt créole. Tour à tour, les mots et les respirations
portent la musique et l’accompagnent dans un élan permanent de liberté.

Spectacle co-accueilli avec le Ciné-Théâtre de St-Chély-d’Apcher.

https://www.facebook.com/TrioZephyr/

28.03.19

¡ VAMOS YA !

Un voyage poétique et musical en territoire imaginaire, sans frontière, entremêlé d’Espagne, de Catalogne, d’Occitanie, et de Maghreb…
¡ Vamos Ya ! est un cri de gaieté, un jaleo flamenco qui invite au partage et à la fête. Les timbres des instruments traditionnels (guitare flamenca, percussions) guident le voyage,
le piano jazz et la contrebasse ouvrent les horizons. Depuis ses débuts, si Guillaume Lopez fait du flamenco, du jazz, de la musique iranienne, c’est avec des spécialistes reconnus dans chacun de ces styles. Pas d’imitation, pas d’approximation, mais du plaisir échangé. Une musique lui plaît, aux premiers sons elle lui dit d’où elle vient. Son territoire de jeu est sans limite, les cultures dialoguent, les langues se mêlent et les divers styles s’enrichissent mutuellement sans perdre leurs caractéristiques.

L’auditoire est invité à partager un rêve à la fois romantique et explosif.
Un savant mélange entre traditions locales et universalisme musical et poétique. Initialement reconnu comme un chanteur occitan, Guillaume Lopez a su se faire une place dans le domaine des musiques du monde et de la chanson, en sachant s’entourer depuis toujours de musiciens exceptionnels et novateurs. Les trois voix, celle de Maryam, celle de Kiko et celle de Guillaume en solo ou ensemble, procurent une vibrante émotion en chantant les poètes d’hier et d’aujourd’hui (Saadi, Hafez, Garcia Lorca, Alem Surre Garcia). Ces voix se mélangent et dialoguent en Espagnol,
Occitan, Français, Persan, entre musiques traditionnelles, musiques improvisées et chanson.

Spectacle co-accueilli avec l’association Vamos, le Cinéclub, la bibliothèque municipale et le Lycée St-Joseph de Marvejols, l’EPCI Gévaudan.

http://www.lecamom.com/

23.03.19

ETHIODA

Les esprits d’Abyssinie, à la croisée du jazz, du rock et des musiques africaines.
Véritables amoureux du groove et de l’improvisation, Ethioda fait bouger les frontières. Ces 7 musiciens partent à l’aventure dans les traces de la musique éthiopienne des années 70. On y retrouve beaucoup de groove et un côté très festif, le tout porté par une formation musicale complète : cuivres, percussions, cordes.
Cultivant une musique dansante et fédératrice, ces amoureux du groove et de l’improvisation alimentent le brasier allumé par Mulatu Astatké dans les années 60, en y incorporant leurs influences funk, afro, hip-hop, reggae & jungle. Une invitation au voyage à travers une sorte de funk jazz éthiopien paré de gammes orientales.

Un cocktail endiablé et explosif qui enflamme les guiboles.
Les musiciens d’Ethioda décident de mettre leur grain de sel dans un style musical qui dépasse largement les contrées d’Addis Abeba. On se laisse emporter par des sonorités de guitares funky, de synthés analogiques, d’emprunts au reggae, de musiques électroniques, voire de hip-hop. Compositions du groupe ou arrangements de chants traditionnels à la sauce jungle, tous les prétextes sont bons chez ces addicts de la transe pour entraîner le public dans la danse.

« Un pied dans la tradition, les yeux dans le futur et les deux mains accrochées au présent ! » telle est la démarche artistique d’Ethioda.

Concert co-accueilli avec le Foyer rural Passe Montagne, l’EPCI des Cévennes au Mont-Lozère.

https://ethiodamusic.bandcamp.com/

20.03.19
19.03.19
23.03.19
22.03.19

PLOC

Une fable philosophique et poétique pour les tout-petits.
Ploc est l’histoire d’un petit personnage qui, bien démuni face à la montée des eaux, par  à la dérive sur les flots. Il fera au fil de son voyage d’étonnantes rencontres.
Le metteur en scène et marionnettiste Pascal Vergnault, habitué des créations pour les plus jeunes spectateurs, a passé une commande d’écriture peu commune à l’auteur Jean
Cagnard : écrire une histoire sans paroles, ou tout du moins avec comme seul langage celui de l’eau. Un univers fait de bruits, de sons, d’onomatopées, de musique et de vibrations…
avec l’envie de partager avec les enfants cette métaphore des changements climatiques à l’oeuvre, sans bien entendu oublier l’humour comme moteur de la tragédie ».

Que va devenir l’eau ? Va-t-elle faire bouillir notre sang ?
Une création qui raconte l’histoire de l’eau aujourd’hui, celle que nous buvons et qui nous lave, une eau qui s’affole un peu sous l’action du réchauffement de la planète. Face à la
puissance de l’eau, il y a un héros : un personnage simple, avec un mode de vie simple, qui habite une petite maison sur une colline. Mais l’eau monte, et c’est là que tout commence.
Bientôt obligé de déménager, de suivre le courant en quelque sorte – et d’une certaine façon de repousser les limites du réel – il voyagera sur sa propre maison retournée
devenue embarcation. Il croisera des robinets devenus dérisoires et furieux, un vol d’arrosoirs en route pour ailleurs, un navire parapluie digne et fantomatique, des phares
errants, une mer de bouteilles remplies de messages…

19/03 : Spectacle co-accueilli avec l’EPCI des Cévennes au Mont-Lozère, l’association Vivre à Vialas, Ligue de l’enseignement Fédération de Lozère.
20/03 : Spectacle co-accueilli avec Les Fadarelles,  la mairie de Langogne dans le cadre de Festiv’Allier la saison !, Ligue de l’enseignement Fédération de Lozère.
22/03 : Spectacle co-accueilli avec l’EPCI Gévaudan, Ligue de l’enseignement Fédération de Lozère.
23/03 : Spectacle co-accueilli avec le Ciné-théâtre de St-Chély-d’Apcher.

https://www.theatrepour2mains.fr/theatre-pour-2-mains_spectacle_2-en-tournee__18_Ploc.htm

07.12.18
08.12.18

BRUITS BLANCS

Des créations impromptues et éphémères, pour aventuriers et passionnés de l’expérimental.
L’esprit de Bruits Blancs est celui d’un laboratoire, avec sa part de risque, de découverte, d’ouverture et d’inscription dans la vie artistique musicale et littéraire contemporaine.
Il n’y a de vitalité artistique que dans l’exploration permanente, avec sa part de risque : celui de la découverte, celui d’ouvrir des voies inconnues. Bruits Blancs huitième édition
est un temps concentré offert à de telles aventures.
Dans l’esprit d’un laboratoire inscrit dans la vie artistique contemporaine, un lieu de rencontres inédites entre écrivains, auteurs contemporains, compositeurs et musiciens,
plasticiens…. Bruits Blancs est également un événement ouvert à toutes les formes d’expressions nées des nouvelles technologies et du numérique. La confrontation des langages,
des genres ouvre une voie d’exploration propre à chacun, singulière, susceptible d’ouvrir sur une aventure, des collaborations inattendues, voire inespérées.

Des moments exceptionnels dans le paysage artistique actuel.
Une première soirée à Bagnols-les-Bains proposera trois formes explorant la relation musique/image et lumière : Overview d’Hugo Arcier et Annabelle Playe, Nybble d’Alex Augier et Acapulco, Redux de Julien Desprez.
La seconde soirée au Viala permettra de rencontrer sur le vif musiciens et auteurs, avec entre autres Michel Simonot, Charles Robinson, Marc Siffert, Yan Allégret, Nadia Ratsimandresy, Katia Bouchoueva etc.

07/12 : Spectacles co-accueillis avec RudeBoy Crew, la commune Mont-Lozère et Goulet, EPCI Mont-Lozère.
08/12 : Spectacles co-accueillis avec la Compagnie l’Hiver nu dans le cadre des Banquets d’hiver, l’EPCI Mont-Lozère.

http://www.bruitsblancs.fr/

17.11.18

CATEGORIE REINE

Catégorie Reine , un album qui traque le feu, qui prend source dans l’eau, espoir désespéré ou désespoir salvateur.
Dès la première écoute, le ton est donné. On retrouve en musique l’univers que décrivait Magyd Cherfi, leader du groupe Zebda, dans son texte « Ma part de Gaulois », publié  à la fin de l’été dernier et qui fut en lice pour le prix Goncourt. Il y est question de l’enfance et de l’adolescence, des cités, de ceux qui n’ont rien et qui rêvent, de la mère, du père, du respect ou de la difficulté de s’intégrer quand on a un nom ou une couleur de peau différente. Catégorie Reine, c’est l’album fidèle à Magyd Cherfi, fidèle à ses doutes, à son humour noir, aux filles, aux femmes, à sa mère éternellement convoquée au sang de sa rime. C’est un album fidèle à ses combats de républicain désabusé, de fils de la banlieue nord de Toulouse, fidèle à son combat pour un monde plus fraternel pour une constitution universelle cosmopolite. Fidèle aux parias de toutes les colères. Toujours il écrit « comme on se venge ».

Ouverture de soirée : Du murmure à la déchirure, toujours sur le point de se rompre. Melissmell se révolte. S’interroge, et nous touche par sa grande humanité.
Melissmell prend la route en duo, accompagnée de Matu (Indochine, Mano Solo, Chihuahua, Flor Del Fango…), après son album L’Ankou (2016), dans un état d’esprit toujours aussi engagé et sincère depuis ses débuts. On se rappelle de ses titres Aux armes ou Je me souviens, mais il en est plein d’autres plus intimes et discrets…
Melissmell se livre comme un fauve à la voix organique qui vous résonne dans les tripes. Trouver sa voix/voie, développer son sens critique dans une ère nouvelle : Le chant des éclairés pour la fin d’une époque qui en inspire une autre vers un horizon libéré et clairvoyant. Des chansons profondes et fortes sur le dos de l’animal indomptable qu’est le rock contestataire des origines.

Concert co-accueilli avec Les Fadarelles et la mairie de Langogne dans le cadre de Festiv’Allier la saison !

http://magydcherfi.com/

14.11.18

PEACE AND LOBE

Pour votre santé, écoutez ou pratiquez une activité musicale régulière et protégée ! »
Le concert pédagogique Peace & Lobe a pour but de sensibiliser les élèves aux risques auditifs et de les aider à gérer de manière consciente dans leur vie quotidienne les différentes pratiques de l’amplification musicale. À la croisée du concert et de la conférence, ce spectacle pédagogique à la fois ludique et interactif donne les clés et des conseils pratiques pour rester en paix avec ses oreilles et en amour avec la musique le plus longtemps possible.
Un moment qui nous sensibilise, de façon originale, à la physique du son, au fonctionnement de l’oreille, ainsi qu’aux risques auditifs et aux moyens de s’en préserver.

Spectacle co-accueilli avec la Ville de Mende, la FEMAG, Octopus, Les Fadarelles et la mairie de Langogne dans le cadre de Festiv’Allier, la saison !

http://www.leskeletonband.com/

S’interroger sur l’adolescent et la création artistique
Cette saison Scènes Croisées ouvre une nouvelle fenêtre en direction de la jeunesse en s’inscrivant dans le dispositif NovAdo, porté par les deux nouvelles Scène Conventionnée de Rodez  agglomération et de Millau. NovAdo est évènement fédérateur POUR-PAR-AVEC les adolescents impliquant la jeunesse dans des processus de création pour dire, créer, montrer et… célébrer la richesse de la production artistique envers les ados. Dans le cadre de ce parcours sont proposés pour cette saison, 3 spectacles dont un à Rodez et deux ateliers (en lien avec le spectacle Lettres jamais écrites).

Peace And Lobe – Prévention Risques Auditifs

Le reportage de France 3 sur les concerts pédagogiques Peace And Lobe que nous organisons a été diffusé hier soir. Si vous avez manqué la diffusion d'hier soir, pas de panique, vous pouvez le retrouver ci-dessous ⬇️(Clin d'oeil à nos partenaires : Agi-Son, Octopus, Le Gard Département, l'ARS Occitanie, La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, La DRAC Occitanie, Le département de l'Hérault, Mutualité Française Occitanie, Nîmes, Le Skeleton Band & Paloma / SMAC de Nîmes Métropole)

Publiée par La FéMAG sur Jeudi 15 mars 2018

28.09.18

RENCONTRE AVEC SKELETON BAND

Sortie de résidence / Nouvelle création 2019
En résidence du 24 au 28 septembre.

Le Skeleton Band c’est une entité qui tangue entre folk noir au cirque électrique quand l’humeur se fait plus chaude. Ses chansons triturent la tristesse et démangent le ventre. Il tord le cou
aux peines, faisant de l’obscurité son alliée. Les chansons en français, en anglais ou en portugais, chinent dans les recoins de l’être humain, elles traversent des monde ensevelis, des valses
tragiques…
En 2019, Le Skeleton Band créera son concert acoustique. Le bois brut des instruments échangera avec les échos, les bruissements et les grincements. L’espace sonore se tissera pas à
pas, avec le désir de faire naître des états que les mots ne peuvent pas toujours saisir ; du silence à la chaleur, du feu primitif au ruissellement glacé. Avec le désir d’être l’isthme entre les contrées
humaines intérieures. Avec le désir d’être l’isthme qui lie l’extérieur et l’intérieur.

Spectacle co-accueilli avec la ville de Mende

http://www.leskeletonband.com/