Le 18/10/2019 à 18:00- Saint-Alban-sur-Limagnole

Depuis mai 2019, notre compagnie complice l’hiver nu entame une nouvelle recherche artistique qui aboutira à la fin de l’année 2020, autour de la pensée des enfants sur le monde qui les entoure, sur leur milieu :

« Nous souhaitons nous intéresser à des formes de pensées qui s’écartent de la pensée dominante rationnelle : « la pensée des enfants », « la pensée des plantes », « la pensée des animaux », voire d’objets virtuels, et les mettre en dialogue autour de la question très concrète de la catastrophe écologique. »
Il s’agit d’essayer de provoquer un déplacement de la pensée, par l’intermédiaire du jeu et de la poésie.
Ne plus considérer l’humain au centre de toute action, tordre le cou à l’anthropocentrisme, au moins le temps d’une expérience théâtrale. Et si nous pensions comme une plante ? Nous pourrions la faire nous parler et peut-être renverser notre perception du monde. En plantant ces graines d’une pensée de l’autre en nous, il s’agit d’inventer d’autres récits du monde, passés et à venir. Il s’agit aussi d’inventer un présent créatif, au coeur duquel le théâtre serait le champ d’expérimentation et où l’art et la vie ne seraient plus séparés. Nous serons accompagnés d’une autrice de théâtre, d’un.e philosophe et d’un.e facteur. rice de marionnettes.

En s’interrogeant du point de vue des enfants il ne s’agit pas de simplifier le propos mais de confronter des questions complexes à l’incrédulité, la désinvolture et l’irrespect des enfants. L’enfant sera accompagné dans son cheminement réflexif par un être non humain (animal ou plante) qui l’aidera à voir et comprendre autrement.

Spectacle co-accueilli avec le Centre Hospitalier François-Tosquelles, l’association Saint-Alban Art Culture et Psychothérapie, dans le cadre du Contrat Territorial d’Education Artistique et Culturel