Le 19/02/2019 à 20:30- Marvejols

Un policier voit, n’alerte pas. Deux enfants meurent. Un Survit.
Cette pièce est l’adaptation du texte de Michel Simonot, Delta Charlie Delta : Un soir d’octobre. Trois enfants courent parce que la police court derrière eux. Ils se réfugient dans un transformateur. Deux enfants meurent. Un survit. 32 minutes de course poursuite insensée, où « tout le monde court parce que tout le monde court » ; 39 minutes et 43 secondes que les trois jeunes auront passées dans le transformateur de Clichy-sous-Bois ; cinq jours de procès dix ans après les faits.
Dans un tempo ciselé, Delta Charlie Delta joue, noue et dénoue ce temps ; il y convoque la parole, les mots, les voix, les silences. C’est une histoire de voix, de corps, absents aux autres, convoqués par les mots.

L’entendu et le « non-vu », le lointain et le très proche, l’intime et la distance.
Le texte se frotte donc à une actualité politiquement brûlante. Sous une forme qui n’appartient qu’à lui, et qu’à la démarche de l’écriture, il tente d’atteindre une réalité contournée par les médias. Il ne cherche pas à la restituer, ni même la « raconter ». Il tourne autour, l’explore, la sonde, en cherche les ressorts secrets, les ramifications les plus intimes ou les plus lointaines ; il en découvre, au fil des pages, par le travail de la langue, entre précision des faits et dimension poétique, l’extrême amplitude tragique.

Spectacle co-accueilli avec l’EPCI Gévaudan.

http://compagniedusamovar.fr/les-spectacles/delta-charlie-delta/