Les 2022-04-15 à 19:30:00- Langlade | 2022-04-16 à 19:30:00- Maison du Mont-Lozère | 2022-04-17 à 16:00:00- Vialas | 2022-04-17 à 18:30:00- Ventalon-en-Cévennes

Les Weillées sont de petites formes théâtrales, lectures performatives, immersives et intimistes autour de l’oeuvre de la philosophe Simone Weil.

Ces formes artistiques et philosophiques sont menées par chaque membre de l’équipe Primesautière. À partir des textes de Simone Weil ou en écho à ceux-ci, à la manière d’une « déclinaison », d’une « extension », chaque acteur et actrice de la compagnie propose un axe de recherche personnel afin de développer sensiblement et théâtralement sa réception aux thématiques et notions explorées dans l’oeuvre de la philosophe. Ces Weillées se travaillent, s’enrichissent et se modifient tout au long des résidences de création de la compagnie et de leurs diffusions.

WEILLÉES 1 : SYNDICALISME, GRÈVE ET RÉVOLUTION
On aura toujours eu ça !/ Amarine Brunet / 35 ’
Récemment, en vidant la maison de ma mère j’ai trouvé un drapeau rouge. Je me souviens, la première fois que je l’ai vu, gamine, dans le placard de la cuisine, mon père m’a dit « il est là, on l’aura pour la révolution ! ». J’ai refermé le placard, fière et rassurée. Deux choses étaient sures : il y aurait la révolution et on en serait !

Depuis juin et note sur la suppression générale des partis politiques Stefan Delon / 40 ‘
Ecrite en 1936, ce texte de Simone Weil, lettre à un syndiqué, interroge aujourd’hui sur les avancées sociales gagnées et met en garde contre les dérives possibles d’un pouvoir lorsqu’il change de main. Dans un autre texte Simone Weil s’interroge sur la nécessité des partis politiques.

WEILLÉES 2 : LE TRAVAIL
La griffe du réel / Julie Minck / 35 ‘
En décembre 1935, Simone Weil propose de publier dans un journal d’usine un appel aux ouvriers de Rosières dans lequel elle leur propose de prendre la plume et d’écrire ce que représente pour eux leur travail. Mais le directeur refuse la publication de cet appel sous prétexte que cet article pouvait exciter « l’esprit de classe ». Julie Minck a réactivé cet appel et nous livre ici une forme documentaire des réponses qu’elle a reçues.

Vous allez adorer rentrer chez vous / Jean-Christophe Vermot-Gauchy /50’
En février 2017 j’ai été contraint de trouver un travail dans l’urgence. J’allais faire le ménage chez des particuliers. Durant un an j’ai tenu (Comme Simone Weil en son temps) un journal. Minutieusement, je consignais ce temps passé chez d’autres à entretenir leur intérieur.

WEILLÉES 3 : DIALOGUE SUR ET AVEC SIMONE WEIL
Les renoncements/ Virgile Simon, Antoine Wellens / 55 ’
Un acteur, et un auteur, tentent, en prenant appui sur la philosophie de Weil, de dégager les axes esthétiques et artistiques d’un futur spectacle. En résulte une « disputatio » en bonne et due forme, sur la possibilité d’un théâtre weilien.

Mais bordel où es-tu Simone ? / Fabienne Augié / 35 ‘
J’ai voulu rendre compte des méandres par lesquels j’approche l’oeuvre de Simone Weil. Assise à une table, entourée de ses textes, je cherche un extrait concernant les prostituées. Je feuillette, retombe sur des passages déjà relevés, le soir tombe, je le note, le réel fait de courtes incursions. J’en oublie les prostituées et me laisse happer par ce que je lis, vous lis ou relis. C’est donc une sorte de cartographie de mon cerveau face à la pensée de Simone Weil.

15/04 : Spectacles co-accueillis par Scènes Croisées avec le foyer rural de Langlade Brenoux et le foyer rural du Bramont et l’EPCI Mont-Lozère
16/04 : Spectacles co-accueillis par Scènes Croisées avec l’association les amis du livre et l’EPCI des Cévennes au Mont-Lozère
17/04 : Spectacles co-accueillis par Scènes Croisées avec le foyer rural de Vialas, l’association Epi de mains et l’EPCI des Cévennes au Mont-Lozère

http://www.primesautiertheatre.org/