Le 2021-05-04 à 18:00:00- Langogne

Un parcours sensible au cœur de nos émotions où les enfants sont poilus, le père Noël proche de la retraite et les chouettes semblent sorties d’une comédie musicale.

Un conte initiatique où l’on marche sur les traces que la mémoire a dessinées, où l’on veut décrocher la lune au premier coup de foudre, quitte à se brûler les ailes pour un inaccessible cerf… qui parle anglais.
Quand la bouche de Lova s’ouvre, les mots qui sortent ne sont pas ceux qu’elle vou-drait dire. Ça la rend toute rouge et la fait hurler comme un loup. Dans son histoire se cache sa grand-mère, Louve, dont elle ne sait rien ou presque. Comme elle enfant, cette grand-mère aimait jouer au clair de lune et faire rugir son cœur volcan. Pas de demi-mesure, cette petite louve-là voulait faire craquer le silence de la neige et vivre sa vie avec la force d’un torrent. Elle était née comme ça. Elle voulait déplacer les mon-tagnes, changer la couleur du ciel, être ce frisson d’amour tout entier qui nous relie à l’univers. Et puis il paraît qu’un jour, elle n’a plus rien dit. Comme si on lui avait coupé la langue… Pour comprendre le secret qui les relie, Lova plonge dans le pays glacé où vivait cette grand-mère, il y a très longtemps…
Par le jeu d’acteur, mais aussi par la marionnette, Je brûle (d’être toi) se demande com-ment dire, comment parler, comment exprimer ce que l’on ressent ? Pourquoi est-il si difficile de comprendre l’autre et de se faire comprendre ? Faire le pari de se parler, malgré ses différences, c’est accepter de créer un pont entre deux êtres, c’est construire une humanité commune. À travers une histoire d’amour au pays des loups, cette para-bole nous parle du lien entre les hommes, petits ou grands.

Spectacle co-accueilli avec Les Fadarelles et la mairie de Langogne dans le cadre de Festiv’Allier La Saison !